Accueil>Projets, aménagements>Grands projets>Musée des cultures et du paysage

Comment hommes et nature ont-ils façonné Hyères ? La réponse tiendra dans le futur Musée des cultures et du paysage. Ouverture prévue d'ici à 2018, dans l'ex-Banque de France.

Il suffit de se poster sur les hauteurs pour le constater : Hyères est faite de mille et une dimensions. Et c'est à son environnement naturel autant qu'à sa riche histoire que la ville le doit. Mais si, jusqu'à aujourd'hui, le site d'Olbia témoignait de l'importance de la venue des Grecs, nul endroit ne retraçait les étapes ayant donné son visage au territoire communal. « Avec le Musée des cultures et du paysage, ce vide sera comblé ! », annonce François Carrassan. Et l'adjoint à la Culture de s'enthousiasmer : «En créant ce Musée, nous donnerons la chance à chacun, Hyérois comme visiteurs, de comprendre ce territoire tantôt maritime, insulaire, littoral, forestier naturel, urbain que tant de vies ont façonné». 2018 devrait, notamment, voir ressortir au grand jour les pièces qui constituaient le fonds de l'ancien Musée d'Hyères. Car si l'établissement a fermé ses portes en 2002, rien de ce qui le constituait n'a été perdu. Le fonds conservant même le label « Musée de France ». Demain, ces collections seront mises en valeur et surtout abritées dans le superbe écrin qu'offre l'ex-Banque de France, au cœur de la ville. Le public pourra ainsi découvrir la cité de ses lointaines origines jusqu'à sa période contemporaine.

 Photo ancienne Banque de France

Une richesse nouvelle

Le futur Musée des cultures et du paysage prendra sous son aile les deux sites d'Olbia et de la Banque. C’est au travers d'un parcours didactique et interactif qu'il proposera de traverser une trentaine de siècles d'histoire. Le musée mettra en scène les éléments les plus remarquables de la collection des Beaux Arts et présenta des objets du site d'Olbia, dont les collections trouveront, plus tard, un lieu qui leur sera dédié sur le site lui-même. Car ici, Salins autant que villas, ports autant que vignobles, signent une époque, un mode de vie, des savoir-faire, des générations qui sont le socle sur lequel nous bâtissons notre avenir.

« C'est pour cela que je pense que cette bâtisse porte en elle un sentiment de "vivre ensemble". Ce Musée permettra aux habitants de s'approprier encore davantage leur ville dans ce qu'elle a de bâti ou d'humain, et aux visiteurs de mieux comprendre les richesses qu'Hyères rassemble, depuis ses îles d'or jusqu'à ses monts boisés en passant par ses belles avenues», précise Jean-Pierre Giran. Le député-maire compte faire de ce Musée une « richesse nouvelle qui permettra à Hyères de briller encore plus sur la Côte d'Azur ».

Et, bien entendu, la culture ne se concevant pas sans création, des expositions temporaires seront organisées faisant de l’ex-Banque de France un lieu fidèle à notre histoire mais tourné vers l’avenir