Accueil>Projets, aménagements>Lutte contre les inondations

Face au désastre lié aux pluies de 2014, la Municipalité a fait de la lutte contre les inondations une priorité. Cela s'est traduit concrètement et rapidement… cela se prolongera sur tout le mandat.

 

Lutter contre les crues est un combat difficile et coûteux. Mais l'engagement est pris. Et Hyères, assistée de ses partenaires (Communauté d'agglomération et Syndicat du bassin versant du Gapeau), est décidée à prendre le dossier à bras le corps. Déjà d'importants chantiers ont été menés (à l'Oratoire notamment); d'autres suivront sur le Gapeau, le Roubaud ou leurs affluents. Ce sera notamment le cas, en 2016, avec une réhabilitation menée sur la Sauvette. Les cours d'eau Père Eternel et La Verlaque seront reprofilés (110 000€)

250 000€ seront débloqués, toujours en 2016, pour établir un schéma directeur de ruissellement à l'échelle de la ville, notamment sur ses parties rurales. Des secteurs problématiques ont été identifiés; le bureau d'études retenu devra présenter des solutions d'aménagement. Cette étude débutera dans le courant du premier trimestre, et les résultats seront connus d'ici la fin de l'année.

Autre action pour laquelle la Ville a décidé de consacrer près de 150 000€: la création de tranchées drainantes et puisards à La Capte ou à L'Ayguade  (rue des langoustiers et place des murènes). Sachant que près de 200 000€ auront aussi pour objet la création ou la réhabilitation de pluviaux en divers points de la ville.

Un entretien du lit du Gapeau, au droit et en aval du lotissement de l'Oratoire, a été demandé au Syndicat mixte du bassin versant du Gapeau. Là encore, l'opération sera menée avant fin 2016. Tout comme la reprise de l'étanchéité du canal Jean Natte.

Les Hyérois ont un rôle à jouer

Afin de faciliter le drainage correct des eaux pluviales, les propriétaires riverains de fossés ou cours d'eau ont obligation d'entretenir ces espaces. Cela concerne près de 300 habitations sur le territoire d'Hyères. Quartier après quartier, la Ville rappelle à ces propriétaires leur devoir… Et si besoin que la commune peut se substituer à eux, à frais avancé, pour la réalisation de cet entretien.