Accueil>Services au public>Propreté, déchets, entretien>Déjections canines / Collecte DASRI

Le nombre de chiens sur Hyères est estimé à 8 000. Et les déjections canines abandonnées sur le trottoir représentent le pire fléau en matière d’entretien.

Ce que fait la Ville d’Hyères

La Commune a implanté une trentaine de totems distributeurs de sacs, principalement sur le centre-ville. Ces totems sont réapprovisionnés en sacs et entretenus par les services municipaux

Ce que je dois faire

  •  Totem canisiteJe ramasse les déjections de mon animal Je respecte la propreté des lieux publics et les semelles de mon prochain !

  • Je ne laisse pas mon chien errer dans les rues
    Je suis un maître responsable de son animal et je veille à ce qu’il n’occasionne pas de désagréments pour les autres !

  • Je me munis toujours d’un sac pour ramasser les déjections de mon chien
    Je ne reporte pas ma propre responsabilité sur celle de la Commune !

Ce que dit la loi

/////

 En ne ramassant pas la déjection de son chien, un maître s’expose à une verbalisation d’un montant de 68€.

 

/////

 


Collecte déchets médicaux (Dasri)

Un service gratuit de collecte des déchets médicaux auprès des habitants en automédication existe sur la ville.


La Ville d’Hyères a mis en place ce dispositif, destiné uniquement aux particuliers, de prise en charge des déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI). Il s’agit de déchets produits lors des soins réalisés par le patient lui-même (dialysé, insulino-dépendant, etc.) identifiables selon trois familles :

    • les matériels piquants, coupants et tranchants (aiguilles, scalpels…) ;
    • les déchets mous infectés (compresses, pansements, coton, gants…) ;
    • tout objet en contact avec du sang ou un autre produit biologique.

Localisé à la déchèterie, le dispositif de collecte consiste en un local aux normes permettant de récupérer les déchets préalablement déposés dans des contenants adaptés et destinés à recevoir uniquement les déchets de soins :

    • collecteurs jaunes disponibles en officine : seringues, aiguilles ;
    • boîtes en carton : compresses, pansements ;
    • sachets en plastique étanche : poches liquides ;

La collecte est ensuite assurée par une société spécialisée qui adressera les colis à l’unité d’incinération de Toulon.

Cette mesure de santé publique vise à apporter confort et protection, non seulement aux personnes en auto-médication mais également aux opérateurs travaillant en contact avec les déchets, en limitant les risques infectieux (contamination par piqûre ou coupure) liés à ces déchets.

Afin d’assurer la traçabilité jusqu’à l’élimination imposée par la réglementation, tout dépôt devra faire l’objet d’une identification préalable sur le site de la déchèterie.

En complément, une collecte des radiographies médicales est organisée sur le site de la déchèterie. Un bac intégralement bleu est placé à proximité du point de collecte des DASRI.