Accueil>Club Soroptimist International

 Soroptimist International (SI) est une organisation mondiale de femmes engagées dans la vie professionnelle et sociale qui oeuvre à promouvoir les droits humains, le statut et la condition de la femme, l’égalité, le développement et la paix. SI est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) et à ce titre, il dispose de représentantes au Conseil de l’Europe, est accrédité avec un statut consultatif permanent auprès de plusieurs organismes internationaux au sein de l’ONU tels que l’UNESCO, l’UNICEF, l’ECOSOC. Depuis 1921, le réseau des Soroptimist qui, actuellement représente 76000 membres, répartis dans 3000 clubs, présents dans 123 pays, s’active auprès des communautés locales, nationales, et internationales à concevoir et à financer des projets individuels ou en partenariats aux fins d’améliorer les conditions de vie des femmes, des filles et des enfants.

En France, SI dispose depuis 1930 d’une Union Française qui regroupe, actuellement 119 clubs répartis en métropole et les outre mer. Le premier club français, Paris-­‐Fondateur a été créé par le Docteur Suzanne Noël en 1924. C’est en 1947 que Soroptimist International Hyères-­‐les-­‐Palmiers ouvre ses portes, emmené par la présidente fondatrice, Marceline Henry, celle-­‐là même qui fut initiatrice et donatrice, à l’origine de la création du Parc national de Port Cros.

Le 25 mars 2017, en même temps que d’avoir organisé le conseil des déléguées de l’Union Française, le club a fêté son 70ème anniversaire, le plaçant plus vieux club service présent à Hyères. Porté par le slogan de l’identité féminine du SI qui encourage chaque Soroptimist à être « Une voix universelle pour les femmes » et par la devise soroptimist « Comprendre – Défendre – Entreprendre », le club amené des actions dans les domaines de l’éducation, de la santé, du développement durable -­‐ du soutien aux associations promotrices de progrès économique, social et culturel -­‐ des plaidoyers relatifs aux droits des femmes visant à l’égalité femme/homme, à leur autonomisation et à l’accès à leur leadership, à la lutte contre les violences qui leur sont faites. Les missions de solidarité de notre association se veulent en premier lieu de proximité, avant de s’exporter. C’est pourquoi, il paraît essentiel que la communauté au sein de laquelle le club développe son activité, souvent avec l’aide logistique des services municipaux, bénéficie de l’esprit d’entreprise bénévole de ses adhérentes. Il n’y
a pas de tissu associatif fécond dans une ville sans son soutien, comme il n’y a pas de ville apaisée et solidaire sans le rôle créatif des associations et la richesse de leurs compétences.

Cette année, le club a conduit à leurs termes, deux actions de mécénat à destination du Musée et des Parcs et Jardins, cela dans l’esprit de contribuer à la mise en valeur du patrimoine hyérois.

  • L’action qui a consisté à proposer au Musée, le financement d’une maquette du comptoir maritime « Olbia, la bienheureuse », en collaboration avec l’association Les Amis de la Presqu’île de Giens (APG), maître d’oeuvre, dès le printemps 2015, s’ancrait dans le domaine d’intervention privilégié de notre mouvement -­‐ l’éducation. À l’origine du projet, présidait la volonté de favoriser des opportunités d’éducation de qualité, de développement, de découverte, de sensibilisation à l’environnement archéologique et culturel du territoire. C’est au cours de l’année scolaire 2016/2017 dans le cadre élargi d’un projet d’éducation artistique et
    culturelle conçu par le service musée d’Olbia que les principaux acteurs, les élèves d’une classe de CE2 de l’école Paul Long, bénéficiaires de ce projet, ont pu participer à la réalisation de cette maquette tactile -­‐ une expérience enrichissante et singulière leur dévoilant la complexité de la conception et de la fabrication d’une maquette d’un lieu archéologique d’exception, la compréhension de l’évolution urbaine d’un ville antique à travers les siècles et les conditions de vie des communautés qui se sont succédé, enfin la réflexion sur les dispositifs de fabrication et les enjeux de transmission des savoirs, favorisés par un outil de médiation culturelle destiné aux publics mal et non voyants.

 

  • L’action d’offrir trois arbres au Jardin botanique Olbius Riquier, quant à elle, avait pour
    objectif de plaider pour un environnement sain et durable, un droit parmi les droits fondamentaux de la personne humaine auquel les Soroptimist, depuis la création de leur mouvement, sont fidèlement attachées. En effet, la première action emblématique en 1921 entreprise avec succès par les pionnières, aura concerné la sauvegarde des séquoias géants de Californie. C’est dans le cadre de la politique municipale de régénération et renouvellement des espèces arboricoles
    que les Soroptimist hyéroises, à l’occasion de leur 70ème anniversaire, ont proposé la plantation d’un séquoia giganteum et de deux chênes, quercus phellos et canariensis.

www.soroptimist.fr

http://hyeres-les-palmiers.soroptimist.fr

Sur Facebook : Soroptimist International Club Hyeres‐Les‐Palmiers